Expérience politique en ligne de personnes issues des milieux populaires du Québec

Co-chercheuse, projet de recherche mené avec Anne-Marie Pilote

S’appuyant sur une lecture féministe intersectionnelle (Crenshaw, 1994), décoloniale (Green, 2017) et communicationnelle (Granjon et Denouël, 2011) des usages sociaux des technologies, cette recherche jette un regard critique sur l’utilisation de Facebook et Twitter par les associations féministes québécoises luttant pour amorcer une réflexion collective contre les violences sexuelles commises à l’égard des femmes. À partir d’une observation ethnographique en ligne et d’entretiens semi-dirigés, il s’agit d’interroger les actrices concernées sur leurs motivations à s’approprier les réseaux socionumériques dans leur combat contre les violences sexuelles. Deux études de cas ont été réalisées au sujet du scandale policier de Val-d’Or et au sujet du mouvement #StopCultureDuViol.

Shopping Basket